UNSA Vos droits au quotidien Infos Générales Filières CDG35 Ville et Rennes Métropole Sapeurs Pompiers Pro et Volontaires Contact Forum Liens
Informations
i
Photos Aléatoires
i Conception du site


Mise à jour

Le 6 décembre 2018 auront lieu les élections professionnelles

Votez et faites voter UNSA


22-03--2018


Contact
i

POUR NOUS JOINDRE

02.23.62.24.68

Sur INTRANET Ville de Rennes nous consulter sous la rubrique "Syndicat"


Nous envoyer un  E-mail

Bulletin

D’adhésion




Madame APPERE, Maire de Rennes


      Mesdames et Messieurs les Membres du

       Conseil Municipal de la Ville de Rennes


Nos Réf : 45-01-2016

Objet : Vacataires D.E.E de la Ville de Rennes

     Le 05 JANVIER 2016

 

Madame la Maire,


Les animateurs vacataires ont pris connaissance des orientations du plan pluriannuel de résorption de l'emploi précaire à compter de 2016 et ce, sur 3 ou 4 ans.


Ainsi, selon vous, 42 « créations » de postes en plus des 41 déjà mis en place et parallèlement l'emploi de vacataires uniquement en deçà d'un temps de travail de 50 % serait un moyen satisfaisant de lutter contre la précarité.


Les vacataires ont reçu ces orientations comme un véritable camouflet (définition : claque, vexation humiliante). En effet, ils sont actuellement près de 400 vacataires à travailler à votre service sur des temps d'animation périscolaire.


Vos décisions signifieraient que 83 titulaires (avec tous les droits qui en découlent) suffiraient pour assurer correctement le service avec l'aide de quelques 300 sous-fifres (définition : subalternes, tout petits employés – fifres : hommes maladroits) condamnés à vivre avec moins de 400 à 500 € par mois et toujours dans la précarité (pas de congés payés, pas de prime de fin de contrat, …) sans possibilité de compléter ce temps de travail compte-tenu des horaires imposés par la réforme des rythmes scolaires.


Ceci n'est pas la réalité : c'est la TOTALITE des animateurs vacataires qui permettent aux familles rennaises de vivre au mieux la réforme des rythmes scolaires car nous effectuons TOUS LE MEME TRAVAIL. C'est grâce à l'ensemble des animateurs vacataires que les enfants rennais sont accueillis de façon satisfaisante et légale (pour rappel, le taux d'encadrement fixé par la DDCSPP pour les ACM sur les temps périscolaires est d'un animateur pour 18 enfants en élémentaire et d'un pour 14 en maternelle). SANS LES ANIMATEURS VACATAIRES, le service périscolaire ne peut pas être mis en place.


Vous prétendez défendre la qualité et la continuité du service public. Pensez-vous réellement qu'en appliquant ces orientations vous pourrez mener à bien ces objectifs ? Pensez-vous sérieusement que 300 vacataires accepteront ces conditions de travail et pourront vivre décemment avec de tels salaires sur du long terme même s'ils sont très motivés (en sachant que 60 % d'entre eux sont des demandeurs d'emploi) ? Les animateurs vacataires, ne le pensent pas.

Aujourd'hui déjà, il existe un important turn-over pour le personnel d'animation pour des raisons salariales et de précarité au travail qui nuit vraiment à l'organisation et à la qualité des temps périscolaires. Avec vos orientations, vous amplifierez ce phénomène.


En outre, vous connaissez le contexte socio-économique de notre pays avec encore une forte augmentation du chômage en octobre et nous sommes amenés, d'après vos mesures annoncées, à penser que vous profitez de cette situation difficile pour asservir davantage encore vos 400 agents qui travaillent pour donner une bonne image de la Ville de Rennes avec la peur évidente de ne pas trouver un autre emploi. Nous trouvons cela regrettable compte-tenu de votre positionnement politique.


Les animateurs vacataires, refusent vos orientations. Leur UNIQUE REVENDICATION est un CONTRAT DE TRAVAIL POUR TOUS LES VACATAIRES car ceci est le droit minimum d'un citoyen français, ceci est la loi et vous ne pouvez pas la transgresser indéfiniment.


Enfin, le discours du 13 décembre 2015 suite aux élections régionales prononcé par le Premier Secrétaire du Parti Socialiste, Nous citons " Mr Cambadélis, a également appelé le gouvernement à une réflexion de sa politique, pour retisser un lien avec les classes populaires, touchées par la crise et qui vont gonfler les voix du FN. Je m'adresse au gouvernement. Nous ne pouvons plus continuer comme cela. Il faut agir contre la précarité et pour l'activité comme nous nous sommes attaqués à la compétitivité à la refondation de l'école. C'est l'inflexion qui doit intervenir durant les 18 mois à venir. Mettons toutes les énergies du pays, toute notre efficacité, toute notre volonté pour faire barrage aux inégalités".


Nous pensons, aussi, comme nous l'avons déjà évoqué, que votre discours n'est plus audible dans les quartiers populaires de la Ville de Rennes où l'abstention dépasse les 60 % et le FN réalise ses meilleures performances (cf. Ouest-France du 15 décembre 2015).


Nous avions également, attiré votre attention sur la poussée du FN au sein de la ville en Février 2014. L'Administration n'a pas porté attention au sujet, or le Centre de recherches politique de Sciences Po (CEVIPOF) et le CNRS viennent de publier une étude sur l'implantation du FN dans les trois fonctions publiques : "implantation que les élections régionales viennent de confirmer. Cet ancrage, véritable changement qualitatif, doit se comprendre au regard des déceptions sur le long terme enregistrées autant auprès des gouvernements de droite que ceux de gauche, mais suit néanmoins les lignes d'une fracture sociale qui sépare les cadres des agents d'exécution." " Au sein du secteur public, le taux le plus élevé d'intention de votre en faveur du FN se trouve dans la Fonction publique Hospitalière (FPT) avec 26 %. Il est de 23.5 % dans la Fonction Publique Territoriale (FPT) et de 22.7 % dans la Fonction Publique Etat.


Ainsi dans la Fonction Territoriale, les chiffres sont les suivants : 26.7% pour la catégorie C, 20.2 % pour la catégorie B et de 15.9 % pour les cadres A.


Les évènements récents et les débats actuels autour de la République, nous confortent à dire que pour l'UNSA, l'heure n'est plus au dialogue social mais aux exigences sociales. Nous souhaitons du respect pour le travail effectué, du respect pour les valeurs citoyennes et la régularisation urgente de la situation des vacataires par la proposition de contrats de travail pour tous ceux qui effectuent des missions permanentes au sein de la Ville de Rennes.


En tant que maire socialiste, en tant qu'employeur de la Ville de Rennes, municipalité de gauche depuis des années avec toutes les valeurs qui en résultent, vous vous devez de montrer l'exemple dans LA DÉFENSE DU SERVICE PUBLIC, LA LUTTE CONTRE LES INÉGALITÉS ET LA PRÉCARITÉ AINSI QU' UN VRAI DIALOGUE SOCIAL tellement prônés par le gouvernement en place.


Nous vous prions d'agréer, Madame la Maire, l'expression de nos salutations distinguées.



Le Secrétaire du Syndicat,     Déléguée UNSA

   

Christophe LE FLOCH      Nolwenn BENOIT



Inter-co 35 Territoriaux Section Ville de Rennes, Rennes Métropole et CCAS

71 Rue Dupont des Loges– 35000 RENNES

Tel : 02.23.62.24.68 – 06.88.88.98.17

Mail : unsa@ville-rennes.fr – Site : www.unsa-territoriaux35.com